Acceuil Plexicrew

Accueil > Les news de l’équipe première > A coeur vaillant, rien d’impossible

A coeur vaillant, rien d’impossible

lundi 25 janvier 2016, par Béné

21ème journée de championnat. Les Corsaires de Dunkerque, vainqueurs à Val Vanoise le mardi, reçoivent les leaders du championnat, les dogs de Cholet. L’occasion pour eux d’inverser la tendance car il est vrai que peu de personnes croient à leur possible succès. Pourtant, les nordistes avaient réussi à décrocher 1 point précieux lors du match aller où les leaders avaient du arracher la victoire en prolongations.

Le #90 dunkerquois a conduit son équipe vers la victoire

Avoir du coeur au ventre.

C’est d’abord Marek Mikusovic, servi par Joe Dubé qui lance le compteur alors que Cholet venait de tuer sa pénalité pour l’attitude antisportive de Bergeron (1-0 ; 8:30). Les visiteurs sont maladroits et cela va leur coûter cher : sur une relance par l’arrière, un joueur de Cholet trouve le mollet de Mikusovic. Saez ne s’y attend pas, le palet a trouvé son rebond et termine sa course au fond de la cage. La surprise se lit sur le visage du #90 dunkerquois, alors que le public de Raffoux exulte. (2-0 ; 13:28)

Tout le monde attend la réponse du leader et pourtant… Buonincontri reçoit le palet en zone défensive et envoie à Maxime Brachet. Ce dernier freine, tourne sur lui-même et tire, permettant à son équipe de prendre le large (3-0 ; 21:11). C’en est trop pour les premiers du classement : il ne leur faudra qu’une minute pour réduire l’écart : dans un premier temps Pierre-Yves Albert (3-1 ; 22:51), puis Radek Hovora (3-2 ; 23:51). Le rythme s’accélère, les pénalités tombent mais ne changent rien au jeu. A l’issue de ce deuxième tiers, l’avantage est aux dunkerquois. Le dernier tiers s’annonce rude et difficile, mais rien n’apparaît impossible.

Le capitaine dunkerquois a su faire parler la poudre

Sans merci.

Mis en difficulté défensivement, les dunkerquois peuvent compter sur Marc-André Martel pour rendre sa cage imprenable. Pas question de donner l’occasion aux visiteurs de recoller au score. Les arrêts sont plus incroyables les uns que les autres. Les esprits s’échauffent légèrement. Sur une contre attaque, Mikusovic trouve son acolyte Budinsky qui sert Clément Thomas sur la gauche. Le capitaine tente sa chance d’un shoot et marque. (4-2 ; 51:12). Alors que son équipe se trouve en zone offensive, Julien Pihant tente un renversement de situation et fait sortir Thibault Saez de sa cage. Marek Mikusovic (encore lui !) intercepte le palet et passe à son capitaine qui trouve à son tour Vit Budinsky ; ce dernier n’a plus qu’à envoyer le palet dans la cage adverse (5-2 ; 52:28). Les supporters chantent et crient davantage pour encourager son équipe à maintenir cet écart, d’autant plus que les visiteurs se font de plus en plus insistants. Et c’est pourtant Younes Baazzi, bien servi par Loïc Destoop, qui trouve de nouveau le chemin du filet et assomme définitivement les choletais. (6-2 ; 56:12).

Grâce à cette victoire, les dunkerquois occupent désormais la 6ème place du classement, au détriment de leurs homologues nantais. Les objectifs des hommes de Richer sont faciles à deviner : prendre les 3 points synonymes de victoire contre Toulouse (ce mardi) et Courbevoie (samedi) afin de prendre une place confortable pour les play-off. C’est tout ce que nous leur souhaitons.