Acceuil Plexicrew

Accueil > Les news de l’équipe première > Avis de tempête

Avis de tempête

mardi 27 octobre 2015, par Béné

Après 4 victoires consécutives à domicile, il était question de poursuivre dans cette lancée, mais cette fois à l’extérieur à Tours. Match qui pouvait paraître accessible contre la lanterne rouge du championnat. Mais le navire dunkerquois a vite pris l’eau…

C’est dans une ambiance lourde que le match devait se jouer. Des problèmes dans la direction du club visité, une démission annoncée de l’entraîneur Jérôme Pourtanel à l’issue du match, une équipe sans réussite depuis le début de la saison… un retour d’orgueil était à prévoir, la vigilance des dunkerquois devait être à son maximum.

C’est d’abord la première ligne d’Antoine Richer qui ouvre le score. Mikusovic se situe derrière la cage de Filip Kubis, trouvant un Maxime Brachet bousculé qui envoie le palet au fond de la cage (0-1 ; 3:22). C’est à 4 contre 4 que Tours égalise quelques secondes plus tard par Alexis Birolini, servi par Paulus Rundgren (1-1 ; 4:04). Une nouvelle pénalité pour Dunkerque permet aux tourangeaux de renchérir par Chris Jones (2-1 ; 5:32). Il est encore temps pour les dunkerquois de revenir au score : le portier adverse est davantage sollicité et sauve son équipe par 2 fois : Budinsky et Thomas trouvant un Kubis dans un soir de grâce. Tours impose de nouveau son rythme, les corsaires ayant des difficultés à s’habituer aux normes de la glace et se trouvant à plusieurs reprises en situation d’enjeux. Et c’est Ville Vepsalainen qui conclue ce premier tiers en agrandissant l’avantage tourangeaux (3-1 ; 19:54).

Maxime Brachet, premier buteur du match, concrétise son bon début de saison

Le supplice des dunkerquois continue dès l’entame du deuxième tiers : c’est au tour de Thomas Saint Andre de tromper Marc-André Martel (4-1 ; 1:40). C’est une pluie de pénalités du côté corsaire. On sent les nordistes en dehors de leur match, en résulte un trébucher de Simon sur un Saint-André seul devant la cage. Un tir de pénalité lui étant donné, il propulse son équipe au devant du match et enfonce douloureusement le clou. La tension est palpable du côté dunkerquois, Mardey ne sait retenir sa frustration et charge un joueur de Tours. Pierrick Boudot le remplace alors quelques minutes et préserve sa cage, faisant un énorme arrêt. Un joueur de Tours resté à terre écourte le deuxième tiers. L’attente d’une civière et des secours permet une pause prolongée dans les vestiaires et de retrouver un calme perdu dans ce tiers.

Le magnifique arrêt de Boudot lors de son remplacement

Au retour sur la glace, c’est un Marc-André Martel déterminé et calmé qui retrouve sa cage. Les 3 minutes restantes du 2ème tiers sont vierges d’action et de pénalité. Mais les dunkerquois restent sans réussite, et il devient davantage difficile pour eux de contrôler leurs nerfs. L’arbitre principal du match ne cesse de siffler. C’est alors que, sur une bonne relance de son compère Budinsky, Mikusovic se retrouve seul devant la cage et réussit à tromper Kubis (5-2 ; 44:15). Le capitaine dunkerquois veut surfer sur cette vague : il envoie le palet sur la botte du portier tourangeau, Destoop récupère le rebond mais ne concrétise pas l’action. Juste derrière, une relance de Charlie Doyle permet à Chris Jones de marquer un doublé (6-2 ; 46:57). Les tirs dunkerquois accompagnent les pénalités, mais ne suffisent pas : Lafrance, Mikusovic, Destoop… mais rien n’y fait, Filip Kubis maintient l’écart entre les deux équipes.

La vigilance n’a pas toujours été constante du côté dunkerquois

Au coup de sifflet final, c’est une équipe déçue et peu contente de sa prestation qui rentre au vestiaire. L’indiscipline de l’équipe dunkerquoise est sans aucun doute la première cause de ce score : 62 minutes pour 19 infractions ; et cela leur a valu 4 buts sur 6. Problème récurrent dans cette équipe qui se positionne désormais en première position avec 207 minutes de pénalités.

L’équipe d’Antoine Richer devra donc se ressaisir dès ce samedi à Raffoux 18h30 contre Val Vanoise, équipe au début de saison mitigée, se trouvant à la 10ème place du classement général.

Elus meilleurs joueurs du match  : Marek Mikusovic pour Dunkerque et Jérôme Pourtanel pour Tours